Votre guide complet sur l'ETA au Royaume-Uni pour les citoyens français

À l’heure actuelle, il suffit de prendre un train pour se rendre au Royaume-Uni depuis la France. Toutefois, cela va changer avec l’introduction du nouveau système britannique ETA. Les citoyens français devront demander un permis électronique avant de pouvoir voyager. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur l’AVE pour les citoyens français dans ce guide complet.

Qu’est-ce que l’ETA britannique pour les citoyens français ?

L’autorisation électronique de voyage du Royaume-Uni, connue sous le nom d’ETA, est un nouveau système mis en place par le gouvernement britannique dans le but de numériser les frontières du pays. Certains voyageurs peuvent déjà avoir l’expérience de programmes similaires existant dans des pays comme le Canada et les États-Unis. Ce système numérique permet aux autorités britanniques d’avoir une idée plus précise des personnes qui entrent et sortent du pays et de mettre en place un processus de contrôle plus efficace pour prévenir les risques en matière de sécurité.

L’ETA n’est pas un visa. Les voyageurs français n’ont pas besoin de visa pour entrer au Royaume-Uni, et cela ne changera pas avec le nouveau système. En fait, l’ATE est un permis numérique. Une fois accordée, elle permet au voyageur d’entrer au Royaume-Uni.

Quel est l’impact de l’ATE sur les voyageurs français ?

Le Royaume-Uni dispose d’une liste de 92 pays avec lesquels il a conclu un accord d’exemption de visa. Les citoyens de ces pays n’ont pas besoin de visa pour se rendre au Royaume-Uni, mais dans le cadre du nouveau système, ils auront besoin d’une AVE. Cette liste comprend les États membres de l’Union européenne, comme la France.

Les voyageurs français viennent au Royaume-Uni pour différentes raisons. Les personnes qui voyagent pour une courte durée (moins de six mois) devront demander une AVE avant de commencer leur voyage. Les raisons qui les poussent à voyager peuvent être les suivantes

– Tourisme
– Voyages d’affaires
– Cours ou programmes d’études de courte durée
– Visites aux amis et à la famille
– Traitement médical

Les citoyens français qui souhaitent passer plus de six mois au Royaume-Uni ou y travailler ne seront pas couverts par l’ATE. Au lieu de cela, ils devront demander un visa expliquant leurs intentions. Le système de demande de visa est totalement indépendant de l’ETA. Il est plus long et plus compliqué. Il existe de nombreux types de visas différents, en fonction des besoins du voyageur. Des demandes de visa spécifiques sont disponibles pour les jeunes citoyens français qui souhaitent travailler au pair au Royaume-Uni, ce qui est un choix très courant.

Demande d’ETA au Royaume-Uni pour les citoyens français

Le système ETA n’ayant pas encore été mis en œuvre, les informations le concernant n’ont pas encore été finalisées. Certaines informations ont été publiées, mais elles sont susceptibles d’être modifiées. Néanmoins, il est conseillé aux voyageurs de consulter ces informations publiées, car elles donnent une bonne idée de ce que les citoyens français peuvent attendre du programme ETA britannique. Les voyageurs doivent commencer par consulter la liste publiée des conditions requises pour l’obtention de l’AVE. Les exigences sont les suivantes

– Un passeport biométrique valide d’un pays figurant sur la liste d’éligibilité. Un passeport de la RAS de Hong Kong est acceptable, mais pas un passeport chinois.
– Une photo d’identité numérique récente.
– Informations personnelles – il s’agit de données telles que la date de naissance, les informations relatives à l’emploi, les coordonnées, etc.
– La raison de la visite du voyageur au Royaume-Uni.
– Détails concernant le voyage prévu au Royaume-Uni, tels que l’adresse pendant le séjour dans le pays.
– Une carte de débit ou de crédit pour les frais de dossier ETA.
– Informations sur le passé, y compris les détails d’un casier judiciaire, les infractions à la législation sur l’immigration ou l’appartenance à des groupes ou organisations proscrits.

Une partie du système ETA est conçue pour filtrer les voyageurs susceptibles de constituer une menace pour la sécurité du Royaume-Uni. Le dernier point de données permet aux autorités de le faire. Si un demandeur est signalé comme présentant un risque potentiel, sa demande d’ATE sera rejetée.

Les voyageurs devront compléter la procédure de demande d’AVE en ligne. Cela fait partie d’un système entièrement numérique, et il n’y aura donc pas d’alternative au papier.

Traitement de l’ETA britannique pour les citoyens français

Les voyageurs devront faire une demande d’AVE, en prévoyant un délai suffisant pour le traitement de la demande. Cela devrait prendre jusqu’à 72 heures. Les voyageurs peuvent donc se voir refuser l’embarquement s’ils ne sont pas en mesure de présenter leur AVE britannique pour les citoyens français avant le début de leur voyage.

Dans le cadre de la demande, les voyageurs devront s’acquitter d’une redevance. Cette taxe n’est pas remboursable et doit être payée en totalité avant que la demande ne soit considérée comme complète et prête à être traitée.

L’AVE sera exigée quelle que soit la manière dont le voyageur français entre au Royaume-Uni, que ce soit par avion, par ferry ou par le tunnel sous la Manche. Ils devront la présenter à l’aéroport, au port ou à la gare de départ, puis à l’arrivée au Royaume-Uni.

Les demandes d’ATE peuvent être refusées. Dans ce cas, les demandeurs peuvent faire appel de la décision. Le cas échéant, ils peuvent être amenés à demander un visa à la place, mais il s’agit d’une procédure beaucoup plus longue et compliquée.

Voyager avec l’AVE britannique pour les citoyens français

Une AVE approuvée permet à un voyageur de passer jusqu’à six mois au Royaume-Uni. Pendant cette période, ils sont autorisés à se déplacer librement entre les quatre pays constitutifs que sont l’Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Il n’y a pas de contrôle frontalier interne qui sépare ces pays.

Citoyens français au Royaume-Uni

La France et le Royaume-Uni ont des liens historiques étroits. Si les deux pays ont souvent été des rivaux en guerre, ils entretiennent aujourd’hui des relations solides. Le français est la langue étrangère la plus couramment apprise au Royaume-Uni, tandis que l’anglais est la plus courante en France. La proximité géographique des deux pays fait qu’ils se déplacent beaucoup pour diverses raisons. Même après le départ du Royaume-Uni de l’Union européenne, elle reste une destination populaire pour les visiteurs français.

Plus de 100 000 personnes nées en France vivent au Royaume-Uni. La ville de Londres est la plus grande région où l’on trouve une diaspora française. En outre, entre 3 et 4 millions de touristes français visitent le Royaume-Uni chaque année, et environ 14 000 étudiants français fréquentent les universités britanniques. De nombreux voyageurs français viennent également au Royaume-Uni pour s’inscrire à des cours de langue de courte durée ou pour exercer une activité professionnelle.